L’entretien de recrutement ne sert à rien !

Rien du tout.

Aucune validité, autant tirer à pile ou face le candidat que l’on veut recruter. Choquant non ? Vous aimeriez vous être recruté sans jamais avoir passé d’entretien ? Où ne pas être retenu pour un poste sans jamais avoir été reçu pour un entretien ?

Bizarre comme affirmation, surtout venant de celui qui a enregistré 2 capsules vidéos pour le MOOC 7, dédiées, justement, à l’entretien de recrutement.

Le Monsieur (oui j’ai basculé insidieusement je ne sais plus quand dans la catégorie « Monsieur »), qui nous dit dans ces vidéos « comment bien débuter son entretien de recrutement et bien le conclure« , nous explique que ce même entretien ne sert à rien ? Le même Monsieur qui dans son blog écrit des billets dédiés à l’entretien de recrutement.

Et bien oui et c’est cohérent ! Pourquoi ?

Parce que justement vous, candidats, je vous dit cela parce que l’entretien de recrutement ne sert à rien dès lors qu’il n’est pas structuré. Si le recruteur mène son entretien sans liant, sans fil conducteur, sans cahier des charges guidant son questionnement, oui il est à craindre que sa décision finale sera basée sur… rien, au feeling, au pif, au doigt mouillé, au petit bonheur la chance.

Si le recruteur n’est pas structuré dans son questionnement, votre métier à vous de candidat qui passez un entretien, c’est de l’être, structuré. Et dans ces 2 vidéos faites pour vous, « Introduction » et « Conclusion » de l’entretien, j’ai justement tenté de vous structurer ces 2 moments clefs.

Voilà pourquoi c’est cohérent.

Le super candidat, c’est vous !

Oui vous devez non seulement être LE super candidat qui est prêt à en dire plus sur ses compétences, sa personnalité, sa motivation, son ambition professionnelle. Le candidat capable d’illustrer par des faits objectifs tout ce qu’il avance.

Et en plus vous devez être le candidat qui doit savoir faire face à un recruteur dont ce n’est manifestement pas le métier. Vous devez prendre la main, le driver, piloter l’entretien pour le rendre… pas trop moche.

Maintenant que vous savez repérer le bon recruteur, celui qui pose des questions en lien avec les compétences qu’il recherche, celui dont l’entretien est structuré, découpé en séquences, rattaché avec les exigences objectives du poste, et l’autre qui est tout son inverse, oui maintenant que vous savez faire cela, il n’en reste pas moins ceci ; ce que 90 % des actifs que j’accompagne me demandent dès lors que l’on parle entretien : « J’aimerais être plus à l’aise avec les questions pièges, il y en a toujours qui me déstabilisent ».

Et bien si vous faites partie de ces candidats là, ceux qui souhaiteraient pourvoir déjouer les questions pièges de l’entretien de recrutement je vous propose non pas 1, mais 2 billets !

Questions pièges en entretien de recrutement – Partie 1 : Les astuces qu’aucun candidat ne devrait connaître (selon les recruteurs)

Question pièges en entretien de recrutement – Partie 2 : Non vous ne pourrez toujours pas appeler un ami

Bonne lecture et bon MOOC 7 !

Yann Bustos Écrit par :

Fondateur D'Hyperbolyk et Speaker du MOOC7

2 commentaires

  1. Hyperbolyk
    4 mars 2016
    Répondre

    Merci Jean Paul ! Excellent we à vous !

  2. 2 mars 2016
    Répondre

    Parfaitement adapté et très complémentaire .Beaucoup de petites astuces et surtout l’espoir d’avancer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *